•  

    Ecrire cet article sur les chakras n'a pas été aussi facile que prévu...
    Vaste sujet d'étude, vieux de milliers d'années, j'ai rencontré un très grand nombres de sources sur le sujet. Au fil de mes lectures, je me suis rendue compte que trouver LA définition et l'explication juste du principe des chakras ne serait, à mon sens, pas possible. Tout est une question de point de vue. Toutefois, j'ai choisi de mettre l'accent sur les liens et les similitudes rencontrées, de construire des ponts entre toutes mes lectures. C'est en fait surtout mon expérience personnelle qui m'a donné l'envie d'écrire le premier article de cette section. Et même s'il s'agit d'un système stéréotypé, dans le sens où les chakras n'existent pas réellement comme ils sont représentés, l'Histoire nous a légué un code, une représentation simplifiée mais, ma foi, très utile et complète pour comprendre notre fonctionnement subtil. Un cadeau qu'il serait dommage de laisser sur le côté.
    C'est un sujet qui me passionne tellement mais que j'aborde en toute modestie... il me reste beaucoup de choses à apprendre... Bonne lecture ! ;)


    "Chakra" est un mot issu du sanskrit ( prononcé "tchakra") qui signifie roue ou disque. Ce terme est stipulé pour la première fois sous cette forme dans les Védas (écrits sacrés hindous) mais mes recherches annexes m'ont montré qu'un grand nombre de civilisations les mentionnent sous d'autres formes, parallèlement ou plus tard dans le temps.
    il s'agit de centres d'énergie situés partout dans le corps énergétique de l'être humain. Corps énergétique? Oui, en effet, tout notre être est composé d'Energie Vitale : le chi/qi pour les Chinois, le prana en Inde, le ki au Japon, etc... Nommée differemment en fonction des pays et cultures, elle n'en reste pas moins la même chose : il s'agit de la composante fondamentale de notre être, de toute vie sur Terre et de tout ce qui existe (matière animée ou inanimée) dans cet Univers.
    Pour circuler dans le corps, cette Energie Vitale emprunte un système de routes invisibles à l'oeil "nu", les nadis. Il s'agit de milliers de canaux qui parcourent l'être humain, une sorte de réseau de fils lumineux qui transportent l'énergie. Ce réseau forme le corps éthérique, un corps énergétique imbriqué dans le corps physique et qui émane de quelques millimètres à plusieurs centimètres en fonction du sujet. Lorsqu'un grand nombre de nadis se croisent, on obtient une région énergétique plus dense qu'ailleurs : le chakra.
    Il existe des chakras principaux ou majeurs et des chakras dits secondaires ou mineurs. Néanmoins, cette classification ne met l'accent que sur la "taille" du chakra par rapport aux autres groupements de nadis et non sur un quelconque rapport d'importance : les chakras s'inscrivent dans une conception globale holistique de l'humain où chaque élément est inter-relié et est d'égale importance au reste du système.

    Introduction au chakras

    Ici, une tentative de dessiner le système des nadis/corps éthérique. Les lettres A, B, C, D, E, F, G correspondent aux chakras majeurs, les lieux de grande convergence énergétique de l'humain.

     

        Les chakras majeurs de l'humain sont au nombre de sept.
        En partant du bas, nous avons donc :

    • 1 - le chakra racine
    • 2 - le chakra sacré
    • 3 - le chakra du plexus solaire
    • 4 - le chakra du coeur
    • 5 - le chakra de la gorge
    • 6 - le chakra du front dit "troisième oeil"
    • 7 - le chakra coronal

      Il s'agit du système de chakras le plus usité. Néanmoins, vous lirez peut-être des auteurs qui proposent un système avec plus de chakras majeurs (huit, dix, parfois douze chakras). A vous de choisir celui qui convient le mieux, qui vous semble le plus proche
      de votre conception de la réalité...



    Quelques chakras secondaires : les paumes des mains et des pieds, les épaules, les coudes et genoux...



    Caractéristiques des chakras majeurs :


    Comme vous avez pu le constater sur les images précédentes, chaque chakra est représenté par une couleur. Pourquoi cela? Tout simplement car chacun d'eux vibre à une fréquence qui lui est propre, et comme la couleur n'est rien d'autre qu'une fréquence particulière, chacun d'eux a été associé à une couleur connue de l'humain.
    Ensuite, chaque chakra tourne à une certaine vitesse et dans un sens précis (qui peut varier en fonction du sexe du sujet). A la manière d'un vortex, d'une "roue" (cf. racine du mot), le chakra va tourner afin d'intégrer de l'énergie ou d'en évacuer. A noter enfin que chaque chakra se déploie autant à l'avant du corps qu'à l'arrière du corps, à la manière d'un double cône ( voir image ci-dessous).

    A quoi servent-ils ?

    Lien entre l'énergie vitale propre au sujet et l'énergie extérieure au sujet, les chakras ont pour fonction première de maintenir l'être humain en état de vitalité optimale. En effet, par le travail de réception et d'émission d'énergie, ils aident le sujet à se sentir bien physiquement mais aussi émotionnellement, mentalement et spirituellement.
    Toutefois de multiples variables peuvent perturber le fonctionnement de nos chakras et donc de tout notre être, en particulier : les émotions dites négatives/vibratoirement lourdes, les évènements traumatiques, le stress et l'anxiété, les habitudes mentales malsaines, la rigidité mentale... A cela s'ajoutent parfois des causes extérieures qui ne peuvent qu'empirer la situation : mauvaise hygiène de vie, environnement néfaste, etc...
    Une fois perturbés, les chakras peuvent ralentir ou accélérer, devenir ainsi sous-actifs ou sur-actifs et dès lors, provoquer la maladie psychique puis physique. Voilà pourquoi un grand nombre de médecines traditionnelles orientales travaillent sur le corps énergétique de l'être humain pour réguler ses maux. Des traitements alternatifs comme le Reïki travaillent également sur l'apport d'énergie dans ces centres afin de les remettre en mouvement.


    En quoi le système des chakras peut m'aider au quotidien ?


    Au-delà d'un travail avec un professionnel en médecine alternative, un grand nombre de personnes s'intéressent à la science des chakras afin de guérir certaines blessures de l'âme, de se redécouvrir, de s'équilibrer, de trouver plus d'harmonie, bref de vivre au plus près de Soi.
    Pour ma part, travailler sur mes chakras a été une vraie révélation. Depuis que j'ai découvert et décidé d'entrer en contact avec ces "roues" colorées, ma conception du monde et de moi-même ont été totalement transformées. J'aime l'idée d'être devenue mon propre outil de développement et d'avoir en moi les clés du bonheur. Je crois en l'idée que nous avons tous, au creux de nous-mêmes, les outils pour vivre la Joie, l'Amour, le Respect, l'Harmonie, la Paix...

    Pour terminer et afin de vous mettre en appétit pour la suite des articles sur le sujet, vous trouverez ci-dessous un tableau synthétique qui énonce le nom du chakra, sa localisation et son principe directeur. Je vous propose également juste en dessous un petit exercice de contact avec votre premier chakra, plutôt simple, qui m'a aidé dans le début de mon travail.
    NB : je conseille de commencer l'exercice par le chakra racine, comme on conseille de commencer par poser les fondations d'une maison avant de penser à monter les murs ;)



    Cliquez sur l'image pour agrandir

     

    - Après avoir consulté le tableau ci-dessous, asseyez-vous au calme et à l'abris des regards afin d'être totalement à votre aise. Si cela peut vous aider à vous recueillir auprès de vous-même, allumez une bougie, faites brûler un peu d'encens, mettez un fond musical... bref, donnez-vous les meilleures conditions pour vous sentir calme et détendu(e).

    - Inspirez et expirez plusieurs fois profondément en prenant le temps de gonfler votre ventre et de sentir votre corps se décrisper.

    - Lorsque vous vous sentez prêt(e), fermez les yeux et visualiser votre premier chakra. Imaginez-le, tournant tranquillement de ses belles couleurs rouges. Vous pouvez positionner votre main là où il se trouve afin de mieux entrer en contact avec lui si ça vous aide.

    - Lorsque vous visualisez bien ce chakra, laissez venir vos ressentis concernant son principe ou tout autre information le concernant : est-il bien rouge? Ou semble-t-il assombri? Vous sentez-vous en sécurité? Ou tout d'un coup assailli par de vives émotions? Que représente votre corps physique pour vous? Avez-vous peur de quelque chose? Laissez les émotions et les images venir. Vous pouvez les noter directement dans un carnet si vous en ressentez le besoin ou attendre la fin de l'exercice.

    - Dans tous les cas, faites-vous confiance ! Quoi qu'il vous parvienne, même si cela peut sembler farfelu, désagréable, voire totalement insupportable, n'hésitez pas à le noter. Vous pouvez réitérer ce travail chaque jour avec le même chakra jusqu'à ce que vous pensez avoir compris ce qu'il avait à vous "dire", à vous révéler sur vous-même. Lorsque vous le souhaitez, relisez ce que vous avez écrit...

    Introduction aux chakras

     

    J'espère que cet article vous a plu, n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire si vous souhaitez des informations complémentaires, apporter des nuances, etc... ou juste pour le plaisir ! :)

    Prochainement, j'aborderai :
    - Fiche chakra : Muladhara, le chakra racine
    - Fiche chakra : Svadhisthana, le chakra sacré




    Namasté !
    Padmé Linaewen

     


    2 commentaires
  •  

    Petite introduction à la synchronie

    "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous." (Paul Eluard)
     

    Synchronicité, tu as changé ma vie

    C'était un jour parfaitement égal aux autres, il y a quelques années. Je ne sais plus pourquoi je déambulais dans le centre de Bruxelles. Il faisait particulièrement gris, quelques feuilles mortes jonchaient le sol, ce devait être l'automne. Je vivais ce genre de moments "creux" bien connus malgré mon jeune âge : la vie se déroule, se répète et nous la regardons passer, le corps alerte et tendu, l'esprit fatigué, l'âme en quête de Sens. Mais rien ne vient.

    Il faisait tellement gris et j'avais tellement froid aux mains que je me suis mise dans l'idée de trouver un  endroit pour m'abriter. Je me laissai guider sans rien trouver qui convienne. La pluie a redoublé, j'ai doublement pesté pour finalement m'arrêter devant la bibliothèque. Parfait : des rayons de livres, du chauffage, un fauteuil moelleux...

    Devant les rayons, je ne sais pas vers quelle livre me tourner. Un polar? Je n'ai jamais aimé ça. Roman? Pas envie. Petit à petit, mon questionnement fait place à la perplexité puis à la lassitude et enfin, à l'énervement. J'ai alors fermé les yeux et ai posé mon doigt sur le premier livre du rayon en me disant que je m'arrêterai sur un ouvrage au hasard. Et tant pis si je tombe sur "les malheurs de Sophie".

    Des dizaines de livres glissent sous mes doigts. Et puis, arrêt. J'ouvre les yeux et déchiffre le titre du bouquin. 
    " Les hasards nécessaires - la synchronicité dans les rencontres qui nous transforment."

    La synchronicité ? 

    Le phénomène synchronistique ou synchronicité est un terme développé par le psychologue Carl Gustav Jung aux alentours des années 1900. En voici sa définition personnelle :

     " [C'est] l'occurence simultanée de deux évènements qui ne présentent pas de rapport de causalité mais dont l'association prend un sens pour la personne qui les éprouve." 

     Il s'agit donc de deux événements n'ayant aucun rapport de cause à effet classique et qui, se déroulant en même temps, créent du sens pour la personne qui en est le sujet. Une sorte de coïncidence temporelle signifiante pour celui qui la vit.

     
    Après avoir lu ce livre et au fil des jours suivants, j'ai pu vivre de nombreuses prise de conscience, la principale étant que nous vivions tous des synchronicités, que nous en soyions conscients ou non. En effet, je me rendais compte qu'en prêtant attention aux discussions autour de moi, des tournures de phrases revenaient constamment et faisaient écho à ma propre expérience :

    " Tu me crois ou non, mais à ce moment-là, je l'ai croisé, on ne s'était plus vus depuis des années !"

    " Et là, comme par hasard, un poste de secrétaire était disponible ! C'est dingue non?"

    " J'étais vraiment sur le point d'abandonner et à la radio, cette chanson est passée. Elle m'a donné tellement de courage que j'ai continué mes recherches, j'ai finalement trouvé ma réponse. "

    Derrière les mots, au détour du regard, je sentais systématiquement poindre cette question que je m'étais posée des centaines de fois : "je sens qu'il y a un sens à cet évènement... N'est-ce vraiment qu'une coïncidence? Que faire de cela, maintenant?"


    Comment fonctionne la synchronicité ? 

    Comme je l'ai précisé auparavant, la synchronicité est une "coïncidence" temporelle qui devient signifiante pour celui qui la vit. Pour mieux comprendre ce phénomène, il est utile de se référer à Sigmund Freud. Eminent psychologue, il est l'écrivain de l'interprétation des rêves, un ouvrage qui a sensibilisé l'être humain à l'existence des messages symboliques issus de l'inconscient humain et qui se révèlent lorsque nous dormons.
    La théorie jungienne, quant à elle, part du même principe à la différence qu'elle s'applique au monde éveillé : Jung explique que la vie symbolique se déploie aussi dans la réalité sous forme de coincidences significatives. Ainsi, pour reprendre une image de Jean-François Vézina, la psyché et la matière sont reliées sur un même arbre et "les symboles peuvent fleurir autant sur les branches de nos rêves que sur celles de la réalité." 
    Ces moments "catalyseurs de sens" peuvent se révéler dans nos vies sous diverses formes et situations : une conversation, une chanson, une lettre, un livre, mais aussi (très souvent dans mon cas !) une rencontre passagère et impromptue, un échange inattendu...  Qui n'a jamais été amusé, bouleversé, voire profondément retourné par ces clins d'oeil de la Vie ?

    Mais, me direz-vous, si le monde symbolique du rêve peut se déployer lorsque nous sommes éveillés, pourquoi aucune réponse ne me parvient quand j'en ai besoin, même si je le souhaite très fort?
    Au vu de mes lectures et de mon expérience personnelle, les hasards nécessaires ne nous parviennent pas toujours, principalement à cause de : 

    • notre rationnalité : qui prend très souvent l'ascendant sur nos qualités de réceptivité et d'intuitivité au lieu de travailler en complémentarité avec elles. C'est la raison pour laquelle les plus fortes synchronies nous arrivent lors de moments de Transition (deuil, séparation, changement d'emploi). A ce moment, l'état émotionnel suplante le raisonnement logique et permet d'être réceptif à la forme du rêve symbolique qui n'a pas réussi à se faire entendre en état de veille. Parfois encore, la synchronie se présente un peu avant un changement significatif (pour créer la période de Transition) ou un peu après (pour renforcer le choix aposé par le sujet).
      Enfin, il arrive que ce que nous désirons consciemment ne soit pas toujours en accord avec nos besoins inconscients. Nous allons donc parfois être aveugle aux Signes car les synchronies qui se présentent ne sont pas envisageables pour notre esprit rationnel à cet instant. 
    • notre conception occidentale : qui implique une conception chronologique et orientée du temps tandis que la synchronie s'imbrique dans une conception cyclique et unitaire du temps. J'ai d'ailleurs pu découvrir que les synchronicités peuvent dérouter les Occidentaux mais qu'elles sont beaucoup moins étranges et "magiques", voire totalement naturelles pour d'autres peuples du monde. Si bien qu'il peut parfois nous sembler farfelu, inapproprié voire dangeureux de se pencher sur la question du hasard et du destin alors que la question ne se poserait pas ailleurs. 


    En quoi le principe de synchronicité peut m'être utile?

    Je suppose que vous l'aurez compris : on ne peut pas provoquer la synchronicité. Ces coïncidences nécessaires proviennent d'un besoin inconscient de transformation de l'être et je pense qu'il serait d'ailleurs malsain de provoquer des évènements que nous ne serions pas prêts à vivre pleinement avec recul et sérénité. Toutefois, détecter les synchronicités que nous vivons et comprendre pourquoi elles se présentent à nous est, à mon sens, extrêmement enrichissant. Cette démarche nous permet de travailler et développer des qualités dont le monde d'aujourd'hui est encore trop souvent orphelin : lâcher-prise, réceptivité, intuitivité, confiance et foi en la vie, en sa capacité à nous apporter le meilleur pour notre épanouissement. Connaître le principe de synchronicité c'est également lire entre les lignes et comprendre, par cette rencontre ou cette phrase entendue entre deux portes, ce qui est vraiment important dans nos vies, ce dont nous avons le plus besoin au creux de notre Être, de notre Essence. Je vous propose une petite histoire vécue pour illustrer mes propos...
     


    Il y a quelques temps, j'avais pris la décision de voyager en Thailande pendant un mois avec mon amoureux. Au fil du temps, le train-train quotidien, le stress, les obligations professionnelles ont petit à petit eu raison de moi. Tant et si bien que, sans m'en rendre compte, je laissais mon désir profond de voyager étouffer au fond de moi au point de presque l'oublier. C'était sans compter sur Dame Synchronos... Six mois plus tard, un soir, je me sentais hagarde et très mélancolique. Je dormais mal depuis plusieurs nuits et ne me souvenais d'aucuns de mes rêves. De moins en moins épanouie au boulot, je me sentais perdue, incapable de donner une direction saine à mon quotidien. En m'engouffrant sous la couette pour, je cite, "attendre que ça passe", j'ai écrasé par inadvertance la télécommande. Pestant, j'ai sorti la tête d'en dessous de la couette pour découvrir... un magnifique paysage. La télévision s'était allumée et France 5 diffusait un documentaire... sur la Thailande. Pendant cinq bonnes minutes, j'ai observé, fascinée et émue, ces fabuleux paysages et me suis promis que jamais plus je ne renierais mon désir profond de voir le monde. Le lendemain, je me suis rendue au travail le coeur léger, consciente que je m'y rendais pour réaliser des rêves prochains. La synchronie avait été efficace, je pouvais à nouveau redonner sens et beauté à mon existence quotidienne. 


    Par cette histoire, je voulais vous donc vous dire qu'au-delà de la théorie, la synchronie, c'est l'espoir et le bonheur de remarquer que lorsque nous sommes à l'écoute de nous-mêmes et de ce que le Cosmos peut nous apporter, nous avons l'opportunité d'aller vers plus de paix et d'harmonie. Comme le chante ce poète moderne, allez vers votre Destin l'amour au creux des mains et la démarche paisible, vous ne le regretterez pas, foi de Padmé ! :)


    J'espère que le sujet de cet article vous aura intéressé, n'hésitez pas à me faire part de vos réactions grâce à la fonction commentaires ci-dessous. La synchronie est un sujet passionnant maix très vaste. A la fin de la page, vous donc quelques références livresques piochées sur internet pour plus d'informations sur le sujet. 


    Namasté ! 
    Padmé Linaewen
     

    Pour aller plus loin


    - Les hasards nécessaires, Jean-François Vézina, les Editions de l'Homme.
    - Synchronicité, Massimo Teodorani, Macro Editions, Albin Michel.
    - Synchronicité et Paracelsia, Carl G. Jung. 
    - La synchronicité : l'âme et la science, Hubert Reeves (dir.), Albin Michel.



    1 commentaire
  •  

    " Chaque fleur est une âme à la nature éclose."

    (Gérard de Nerval)

     

     

     

    Depuis plusieurs années, on assiste à un engouement renouvelé pour les médecines alternatives. Une nouvelle société voit peu à peu le jour, tournée vers une conception holistique et globale de l'être humain. C'est ainsi que les huiles essentielles sont entrées dans l'air du temps. De plus en plus répandues dans nos commerces et pharmacies, elles commencent à se faire une place dans nos vies. Toutefois, au cours d'échanges avec les collègues, les amis, j'ai pu remarquer que beaucoup de personnes dans mon entourage proche ou lointain semblaient plutôt mitigées à l'égard de ces petites fioles mystérieuses... Moi-même, avant de les découvrir, je n'avais jamais pensé à me tourner vers ce nouveau moyen curatif. Pourquoi cela ?

    Je ne pense pas me tromper en affirmant que nous vivons dans des régions du monde de plus en plus urbanisées. Il y a des siècles, voire des millénaires, les êtres humains vivaient en symbiose avec la Nature. En la cotoyant, en suivant ses cycles, ils purent apprendre à connaitre sa faune et sa flore. Avec l'avènement de l'industrialisation, la création des villes, l'exode rural, notre connaissance de la nature s'est peu à peu étiolée. Au fil du temps, cette connexion symbiotique avec Dame Nature nous a échappé : mon arrière-grand père connaissait le nom des plantes de nos régions, leurs besoins, jusqu'à la composition des sols et c'est à peine si j'arrive à faire tenir mon petit basilic de cuisine ( blague à part, je m'en sors de mieux en mieux...). A cela, j'ajoute que la suprématie des firmes pharmaceutiques nous a lentement fait oublier qu'aux origines des temps anciens, l'homme se soignait avec ce qu'il trouvait dans son environnement immédiat : les plantes.
    En 2013, on n'ose pas se lancer dans l'aventure "huile essentielle". Pourtant, ces petites bouteilles à l'apparence si anodines contiennent de vrais elixirs de bien-être. Elles aident à soigner la plupart des petits bobos du corps et parfois, accompagnent les grand maux de l'âme. Depuis que j'ai élargi mes connaissances sur le sujet, ma ma santé corporelle, psychique et spirituelle se porte beaucoup mieux.
    C'est donc très naturellement que j'ai eu envie de partager tout cela avec vous... Bonne lecture ! :)

    NB : Je ne suis ni médecin ni naturopathe, ce que je vous propose ici est le fruit de mes recherches et de ma pratique personnelle, je conseille vivement à tout lecteur de se référer d'abord à un praticien de la santé en cas de maladie.

    • Qu'est-ce qu'une huile essentielle ?


    Les huiles essentielles (HE) sont des substances aromatiques hautement concentrées, secrétées naturellement par toutes sortes de végétaux. Elles s'obtiennent par distillation (je vous passe les détails techniques) des diverses parties d'une plante : pétales de fleurs, fruits, graines, tiges, écorces, rameaux, sève, etc... L'huile essentielle d'un végétal contient donc tous les composés aromatiques de la plante ainsi que - parfois - d'autres composés non présents dans la plante et apparu lors du processus de distillation (pour plus d'informations, cliquez ici.)

    Donc, si en plus de cela, vous décidez de choisir des HE biologiques (exemptes de tout produit chimique), vous tiendrez en quelque sorte "l'âme" de la plante entre vos mains. Et ça, c'est déjà plutôt magique ;)

    • Choisir une huile essentielle...de qualité ?

    Sur le marché, on trouve tout un tas d'huiles essentielles et de distributeurs. Pas facile de s'y retrouver quand on débute. Toutefois, sachez que pour vous garantir une HE de qualité, donc saine d'utilisation, -, il est important que les informations suivantes soient répertoriées sur l'étiquette du produit choisi :

    - Le nom botanique commun de la plante ET le nom latin de la plante ; un eucalyptus radiata n'est pas un eucalyptus globulus. Veillez d'ailleurs à être attentif lorsque vous lisez l'étiquette d'une HE afin d'éviter les mauvaises surprises...

    - Le pays d'origine de la plante ; le géranium bourbon par exemple, originaire de Réunion, est relaxant alors que le géranium rosat, issu de Chine, est plus tonique.

    - La partie de la plante distillée ; cette information vous aiguillera sur l'effet de l'huile essentielle, différent en fonction de la partie distillée.

    - Le numéro de charge et la date d'échéance ; même s'il s'agit d'une information purement réglementaire (une huile essentielle ne périme pas vraiment, c'est un peu comme le bon vin !), vérifiez tout de même que la date n'affiche pas 1982... Outre cela, si elle a été correctement conservée, une huile essentielle se conserve très longtemps.

    - Bonus : l'indication "100% pure et naturelle"; je la conseille car les HE distillées à partir de plantes naturelles n'ont pas subi de traitement chimique et ne sont pas issues de produits de synthèse.
    Pour votre santé et pour celle de Dame Nature...

     Petit exemple (cliquez sur l'image pour agrandir)                          

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    • Comment fonctionne une huile essentielle? Les différents modes de contact


    Une huile essentielle, ça se hume. Et ce qui différencie l'odorat des autres sens, ce sont ses connexions avec le cerveau. En effet, contrairement aux autres systèmes sensoriels, la senteur va s'adresser directement à la partie la plus "archaïque" de notre cerveau, les récepteurs olfactifs étant situés dans la partie la plus ancienne du cerveau humain, non gouverné par le mental logique. La senteur est donc une forme éthérique subtile de communication qui procure des émotions, apaise, élève la conscience.
    En s'adressant à l'odorat, les plantes communiquent avec les hommes sur un plan plus instinctif. C'est pour cela qu'une huile essentielle peut être utilisée via trois modes de contact :

    - En diffusion dans l'atmosphère ; les huiles essentielles peuvent être diffusées pures, seules ou en synergies ( mélanges de plusieurs HE) afin de créer une diffusion plus complète ou ciblée. Attention toutefois à ne pas diffuser des HE contenant des phénols ou de l'acétone, celles-ci étant irritantes lorsqu'elles sont respirées.

    - Par voie cutanée ; en massage du corps ou en application locale. Veillez toutefois à toujours diluer votre HE dans une huile végétale (argan, amande douce,...), un beurre de karité, ou un gel (aloe vera) afin d'éviter les irritations.

    - Par voie orale ; certaines huiles essentielles peuvent être avalées. Pour se faire, vous pouvez utiliser un support (cuillère de miel, sucre, cachet neutre) afin de faciliter la prise. Prudence dans tous les cas, veillez à consulter la notice de votre produit et respectez la dose prescrite par votre médecin ou naturopathe. Même si nous sommes en présence de plantes, certaines substances contenues dans une HE peuvent être très dangereuses si elles sont consommées en surdose.

    • Pourquoi utiliser les huiles essentielles ?



    - Un savoir-faire ancestral : l'utilisation de l'huile essentielle n'est pas une nouveauté. Il y a des millénaires de cela, l'homme s'intéressait déjà aux puissantes vertus thérapeutiques des plantes. En Chine, en Egypte, en Mésopotamie, mais encore en Inde et en Afrique, les huiles essentielles étaient utilisées couramment lors de rituels sacrés mais également comme cosmétiques, produits de soins, médicaments, etc. De nos jours, redécouvrir les huiles essentielles nous permet donc d'une certaine manière de renouer avec cette sagesse ancestrale afin de s'intégrer tout entier (corps/mental/esprit) dans une démarche de relation à la Nature.

    - Un produit naturel et sain : depuis que j'utilise les HE pour soutenir mon corps et/ou soigner les petits maux du quotidien, ma boite de médicaments ne connait plus beaucoup de visites : limitons la consommation de produits pharmaceutiques qui détruisent notre immunité et provoquent des effets secondaires en chaine...

    - Des fioles multifacettes : Certes, on n'y pense pas en premier lieu mais les HE peuvent aussi être utilisées afin de créer soi-même des produits d'entretien, des cosmétiques divers, des ambiances olfactives uniques, etc. Avec un peu de pratique, les huiles essentielles remplaceront bien des parfums de synthèses et prendront place là où vous vous y attendez le moins : dans la cuisine pour apporter une touche personnelle à vos plats, dans votre crème de jour, dans un bain en amoureux... ;)

    - Du plaisir en bouteille : si l'on en fait une utilisation avisée, l'huile essentielle reste toujours un outil-plaisir, apportant joie, bonheur, sensation. Elle ne déclenche jamais ni émotion négative, ni dépendance, ni un quelconque mal-être.

    • Les huiles essentielles peuvent-elles remplacer l'utilisation des médicaments ?

    A cette question je réponds : oui et non, voire plutôt non. Comme je l'ai expliqué plus haut, depuis que j'utilise les HE, je ne discute plus beaucoup avec mon pharmacien. Maintenant, voilà comment je conçois et expérimente les choses :

    - la maladie est une question de terrain ; tout déséquilibre du corps provient d'une disharmonie spirituelle et/ou mentale plus profonde. Les huiles essentielles sont donc selon moi un outil permettant à l'âme, au coeur, au corps de rester en harmonie avec son milieu, de trouver son équilibre. Elles s'utilisent donc de manière préventive, de la même façon que nous choisissons de nous alimenter sainement, de pratiquer une activité physique, d'avoir une attitude positive et une ouverture sur le monde, etc. En ce sens, oui, elles peuvent remplacer un bon nombre de médicaments.

    - Lorsque la maladie est là ; l'HE peut venir soutenir le travail d'évacuation du virus ou de ses effets en cas de petits maux (rhume, diarrhée, grippe, crampes...). Il est tout de même important de vous référer à un praticien de la santé alternatif ou non avant de vous auto-soigner ou en cas de maladie plus grave afin de recevoir un traitement chimique adéquat. Un symptôme bénin peut parfois cacher un état physique plus grave, il faut garder à l'esprit que si nous ne sommes pas un professionnel de la santé, il vaut mieux se tourner vers quelqu'un de compétent plutôt que d'empirer la situation (ex : certaines huiles essentielles peuvent être néfastes en cas de cancer). Parfois, le recours aux substances chimiques est inévitable car le corps est dans un état trop avancé pour utiliser ses forces vives afin de guérir.



    J'espère que cet article vous a plu et que j'aurai pu répondre à vos questions ! :)
    Si vous souhaitez un complément d'informations ou que j'aborde une thématique en particulier, n'hésitez pas à me le faire savoir par le biais de la section "commentaires" ci-dessous.

    Dans la partie II à venir, j'aborderai les thèmes suivants :
    - Les chémotypes des huiles essentielles
    - Ma petite pharmacie... ne connait pas la crise
    - L'aromathérapie énergétique
    - ...

     

    Namasté !
    Padmé Linaewen







      


    1 commentaire

  • Bonjour et bienvenue dans le temple sacré du Lotus !


    En ces lieux, je me nomme Padmé Linaewen. Jeune femme du pays d'Eau, j'ai néanmoins choisi de découvrir la Terre et ses nombreux joyaux. Le chemin n'a pas toujours été facile mais c'est avec foi et un enthousiasme toujours renouvelé que j'arpente le chemin de la Vie.

    Ce blog a pour vocation de partager avec vous mes découvertes ainsi que mes savoirs intuitifs et connaissances accumulées au fil de ma pratique spirituelle. Je ne me rattache à aucun système de croyance établi, je n'adhère à aucun dogme ni aucune doctrine spirituelle. Ainsi, il est possible que vous tombiez sur des sujets très divers et ne se rattachant aucunement les uns avec les autres... En apparence... Sous la multiplicté des visages pulsent les mêmes coeurs. Si je devais en choisir une, ma croyance serait celle de l'Unité.

    Je précise enfin que je ne prétends pas détenir ni délivrer une Vérité ou un quelconque enseignement. Je serais donc très heureuse de lire vos commentaires concernant mes articles.

    Je vous souhaite une bonne lecture, Namasté !


    "La spiritualité n'est pas un système religieux ou une philosophie culturelle. Elle est une fonction naturelle vivante de l'être humain. Elle est indépendante de toute croyance, religion ou dogme. Elle consiste à reconnaître l'existence de notre Moi véritable, de notre ESSENCE et à apprendre à se laisser guider par elle." 
    (Alain Boudet)


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires