• Petite introduction à la synchronie

     

    Petite introduction à la synchronie

    "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous." (Paul Eluard)
     

    Synchronicité, tu as changé ma vie

    C'était un jour parfaitement égal aux autres, il y a quelques années. Je ne sais plus pourquoi je déambulais dans le centre de Bruxelles. Il faisait particulièrement gris, quelques feuilles mortes jonchaient le sol, ce devait être l'automne. Je vivais ce genre de moments "creux" bien connus malgré mon jeune âge : la vie se déroule, se répète et nous la regardons passer, le corps alerte et tendu, l'esprit fatigué, l'âme en quête de Sens. Mais rien ne vient.

    Il faisait tellement gris et j'avais tellement froid aux mains que je me suis mise dans l'idée de trouver un  endroit pour m'abriter. Je me laissai guider sans rien trouver qui convienne. La pluie a redoublé, j'ai doublement pesté pour finalement m'arrêter devant la bibliothèque. Parfait : des rayons de livres, du chauffage, un fauteuil moelleux...

    Devant les rayons, je ne sais pas vers quelle livre me tourner. Un polar? Je n'ai jamais aimé ça. Roman? Pas envie. Petit à petit, mon questionnement fait place à la perplexité puis à la lassitude et enfin, à l'énervement. J'ai alors fermé les yeux et ai posé mon doigt sur le premier livre du rayon en me disant que je m'arrêterai sur un ouvrage au hasard. Et tant pis si je tombe sur "les malheurs de Sophie".

    Des dizaines de livres glissent sous mes doigts. Et puis, arrêt. J'ouvre les yeux et déchiffre le titre du bouquin. 
    " Les hasards nécessaires - la synchronicité dans les rencontres qui nous transforment."

    La synchronicité ? 

    Le phénomène synchronistique ou synchronicité est un terme développé par le psychologue Carl Gustav Jung aux alentours des années 1900. En voici sa définition personnelle :

     " [C'est] l'occurence simultanée de deux évènements qui ne présentent pas de rapport de causalité mais dont l'association prend un sens pour la personne qui les éprouve." 

     Il s'agit donc de deux événements n'ayant aucun rapport de cause à effet classique et qui, se déroulant en même temps, créent du sens pour la personne qui en est le sujet. Une sorte de coïncidence temporelle signifiante pour celui qui la vit.

     
    Après avoir lu ce livre et au fil des jours suivants, j'ai pu vivre de nombreuses prise de conscience, la principale étant que nous vivions tous des synchronicités, que nous en soyions conscients ou non. En effet, je me rendais compte qu'en prêtant attention aux discussions autour de moi, des tournures de phrases revenaient constamment et faisaient écho à ma propre expérience :

    " Tu me crois ou non, mais à ce moment-là, je l'ai croisé, on ne s'était plus vus depuis des années !"

    " Et là, comme par hasard, un poste de secrétaire était disponible ! C'est dingue non?"

    " J'étais vraiment sur le point d'abandonner et à la radio, cette chanson est passée. Elle m'a donné tellement de courage que j'ai continué mes recherches, j'ai finalement trouvé ma réponse. "

    Derrière les mots, au détour du regard, je sentais systématiquement poindre cette question que je m'étais posée des centaines de fois : "je sens qu'il y a un sens à cet évènement... N'est-ce vraiment qu'une coïncidence? Que faire de cela, maintenant?"


    Comment fonctionne la synchronicité ? 

    Comme je l'ai précisé auparavant, la synchronicité est une "coïncidence" temporelle qui devient signifiante pour celui qui la vit. Pour mieux comprendre ce phénomène, il est utile de se référer à Sigmund Freud. Eminent psychologue, il est l'écrivain de l'interprétation des rêves, un ouvrage qui a sensibilisé l'être humain à l'existence des messages symboliques issus de l'inconscient humain et qui se révèlent lorsque nous dormons.
    La théorie jungienne, quant à elle, part du même principe à la différence qu'elle s'applique au monde éveillé : Jung explique que la vie symbolique se déploie aussi dans la réalité sous forme de coincidences significatives. Ainsi, pour reprendre une image de Jean-François Vézina, la psyché et la matière sont reliées sur un même arbre et "les symboles peuvent fleurir autant sur les branches de nos rêves que sur celles de la réalité." 
    Ces moments "catalyseurs de sens" peuvent se révéler dans nos vies sous diverses formes et situations : une conversation, une chanson, une lettre, un livre, mais aussi (très souvent dans mon cas !) une rencontre passagère et impromptue, un échange inattendu...  Qui n'a jamais été amusé, bouleversé, voire profondément retourné par ces clins d'oeil de la Vie ?

    Mais, me direz-vous, si le monde symbolique du rêve peut se déployer lorsque nous sommes éveillés, pourquoi aucune réponse ne me parvient quand j'en ai besoin, même si je le souhaite très fort?
    Au vu de mes lectures et de mon expérience personnelle, les hasards nécessaires ne nous parviennent pas toujours, principalement à cause de : 

    • notre rationnalité : qui prend très souvent l'ascendant sur nos qualités de réceptivité et d'intuitivité au lieu de travailler en complémentarité avec elles. C'est la raison pour laquelle les plus fortes synchronies nous arrivent lors de moments de Transition (deuil, séparation, changement d'emploi). A ce moment, l'état émotionnel suplante le raisonnement logique et permet d'être réceptif à la forme du rêve symbolique qui n'a pas réussi à se faire entendre en état de veille. Parfois encore, la synchronie se présente un peu avant un changement significatif (pour créer la période de Transition) ou un peu après (pour renforcer le choix aposé par le sujet).
      Enfin, il arrive que ce que nous désirons consciemment ne soit pas toujours en accord avec nos besoins inconscients. Nous allons donc parfois être aveugle aux Signes car les synchronies qui se présentent ne sont pas envisageables pour notre esprit rationnel à cet instant. 
    • notre conception occidentale : qui implique une conception chronologique et orientée du temps tandis que la synchronie s'imbrique dans une conception cyclique et unitaire du temps. J'ai d'ailleurs pu découvrir que les synchronicités peuvent dérouter les Occidentaux mais qu'elles sont beaucoup moins étranges et "magiques", voire totalement naturelles pour d'autres peuples du monde. Si bien qu'il peut parfois nous sembler farfelu, inapproprié voire dangeureux de se pencher sur la question du hasard et du destin alors que la question ne se poserait pas ailleurs. 


    En quoi le principe de synchronicité peut m'être utile?

    Je suppose que vous l'aurez compris : on ne peut pas provoquer la synchronicité. Ces coïncidences nécessaires proviennent d'un besoin inconscient de transformation de l'être et je pense qu'il serait d'ailleurs malsain de provoquer des évènements que nous ne serions pas prêts à vivre pleinement avec recul et sérénité. Toutefois, détecter les synchronicités que nous vivons et comprendre pourquoi elles se présentent à nous est, à mon sens, extrêmement enrichissant. Cette démarche nous permet de travailler et développer des qualités dont le monde d'aujourd'hui est encore trop souvent orphelin : lâcher-prise, réceptivité, intuitivité, confiance et foi en la vie, en sa capacité à nous apporter le meilleur pour notre épanouissement. Connaître le principe de synchronicité c'est également lire entre les lignes et comprendre, par cette rencontre ou cette phrase entendue entre deux portes, ce qui est vraiment important dans nos vies, ce dont nous avons le plus besoin au creux de notre Être, de notre Essence. Je vous propose une petite histoire vécue pour illustrer mes propos...
     


    Il y a quelques temps, j'avais pris la décision de voyager en Thailande pendant un mois avec mon amoureux. Au fil du temps, le train-train quotidien, le stress, les obligations professionnelles ont petit à petit eu raison de moi. Tant et si bien que, sans m'en rendre compte, je laissais mon désir profond de voyager étouffer au fond de moi au point de presque l'oublier. C'était sans compter sur Dame Synchronos... Six mois plus tard, un soir, je me sentais hagarde et très mélancolique. Je dormais mal depuis plusieurs nuits et ne me souvenais d'aucuns de mes rêves. De moins en moins épanouie au boulot, je me sentais perdue, incapable de donner une direction saine à mon quotidien. En m'engouffrant sous la couette pour, je cite, "attendre que ça passe", j'ai écrasé par inadvertance la télécommande. Pestant, j'ai sorti la tête d'en dessous de la couette pour découvrir... un magnifique paysage. La télévision s'était allumée et France 5 diffusait un documentaire... sur la Thailande. Pendant cinq bonnes minutes, j'ai observé, fascinée et émue, ces fabuleux paysages et me suis promis que jamais plus je ne renierais mon désir profond de voir le monde. Le lendemain, je me suis rendue au travail le coeur léger, consciente que je m'y rendais pour réaliser des rêves prochains. La synchronie avait été efficace, je pouvais à nouveau redonner sens et beauté à mon existence quotidienne. 


    Par cette histoire, je voulais vous donc vous dire qu'au-delà de la théorie, la synchronie, c'est l'espoir et le bonheur de remarquer que lorsque nous sommes à l'écoute de nous-mêmes et de ce que le Cosmos peut nous apporter, nous avons l'opportunité d'aller vers plus de paix et d'harmonie. Comme le chante ce poète moderne, allez vers votre Destin l'amour au creux des mains et la démarche paisible, vous ne le regretterez pas, foi de Padmé ! :)


    J'espère que le sujet de cet article vous aura intéressé, n'hésitez pas à me faire part de vos réactions grâce à la fonction commentaires ci-dessous. La synchronie est un sujet passionnant maix très vaste. A la fin de la page, vous donc quelques références livresques piochées sur internet pour plus d'informations sur le sujet. 


    Namasté ! 
    Padmé Linaewen
     

    Pour aller plus loin


    - Les hasards nécessaires, Jean-François Vézina, les Editions de l'Homme.
    - Synchronicité, Massimo Teodorani, Macro Editions, Albin Michel.
    - Synchronicité et Paracelsia, Carl G. Jung. 
    - La synchronicité : l'âme et la science, Hubert Reeves (dir.), Albin Michel.



    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 20:23

    J'ai trouvé ton commentaire fort gentil, et je serais donc ravi d'être dans tes favoris, ce n'est pas une chose que je vais refuser :) Sinon le sujet de ton article est fort intéressant, j'ai moi même une petite histoire: je voulais m'acheter une statue de la Déesse Bast, qui est ma Déesse guide, comme tu as pu le voir sur mon blog, mais il y a quelques temps déjà. Et mes parents viennent de rentrer d'un voyage, et ils ont rapportés... une stauette de Bast, exactement comme je la voulais, sans que je leur en parle ! Bref tut ça pour dire, que je ne crois absolumment pas au hasard: si quelque chose advient, ce n'est surement pas sans raison :)

    Bonne soirée à toi, Gwendoline ☼

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :